Je souffre d’éjaculation précoce, mais je ne veux pas consulter !

De nombreux sondages belges, européens ou mondiaux, ont montré que l’éjaculation précoce est un trouble extrêmement répandu. Pas moins d’un homme sur trois est concerné par la précocité.

Il n’est pas rare que la culpabilité l’emporte ou s’ajoute à la souffrance, dissuadant l’homme précoce de consulter un généraliste ou un spécialiste. Muré dans le silence, prisonnier d’une situation à laquelle il souhaite apporter seul une réponse, l’homme précoce se tourne vers des solutions contre l’éjaculation précoce plus discrètes que la consultation.

Quelles options s’offrent à ces hommes qui veulent se débarrasser de l’éjaculation précoce en évitant la consultation médicale ?

Un homme sur trois souffre d’éjaculation précoce

Que ce soit en Belgique ou en Europe, plusieurs sondages ont fait ce constat : 35 % des hommes sondés déclarent souffrir d’éjaculation précoce. Ce chiffre étonne, surprend, autant qu’il rassure probablement les hommes précoces qui se sentent moins seul face à ce problème.

Toutefois, ces résultats sont à prendre avec du recul. En effet, les sondages sont souvent réalisés en partenariat avec des laboratoires qui fabriquent des médicaments contre l’éjaculation précoce ! D’après des spécialistes du sujet, seulement 3 % des hommes ont de véritables problèmes physiques et physiologiques nécessitant le recours à un traitement médicamenteux.

Néanmoins, dans un monde où la performance est reine, il est aisé de comprendre que des hommes, sans être malades, puissent se remettre en question et s’interroger sur la qualité de leurs rapports sexuels. C’est pourquoi sont souvent plus psychologiques que physiques.

Lorsque l’éjaculation précoce agit sur le mental

Alors qu’au XIXe siècle, la morale bourgeoise combattait l’idée d’une sexualité épanouie et encourageait les hommes à éjaculer vite, aujourd’hui, l’éjaculation précoce est devenue un trouble qui mine un homme sur trois.

Que les causes soient psychologiques, émotionnelles, relationnelles ou physiques, la conséquence est souvent identique : l’homme précoce se sent touché dans sa virilité. Il a la lourde tâche de conduire sa partenaire à l’orgasme, alors que celui-ci est atteint en trente-six fois plus de temps par la femme que par l’homme ! Le poids de la performance, de l’obligation de résultat, est lourd à porter. C’est encore plus le cas lorsque l’on souffre d’éjaculation précoce.

L’étude EMOI, réalisée en 2016 par les laboratoires MENARINI, en partenariat avec la Fédération Française de Sexologie et de Santé Sexuelle, montre combien l’éjaculation précoce a un impact fort sur la confiance et l’estime de soi.

L’étude démontre que 70 % des hommes précoces vivent en couple. Par conséquent, l’éjaculation précoce a une . Pour 62 % des hommes, ce trouble engendre un sentiment de honte. Nombreux se déclarent anxieux, 11 % souffrent de dépression et 26 % ont un sommeil perturbé. Moins de 10 % considèrent être performant au lit. Mais alors, que faire ?

Comment consulter lorsque l’éjaculation précoce fait perdre confiance en soi ?

L’étude révèle l’impact psychologique de l’éjaculation précoce sur l’homme qui en souffre et sur son couple. Partant de là, deux tiers des hommes précoces refuse de consulter.

Face à leur trouble, la plupart des hommes précoces ont tendance à se murer dans le silence. Certains n’échangent pas avec leur partenaire sur la question. La honte les empêche d’avancer, de parler et de rechercher une solution contre l’éjaculation précoce, seul ou en couple.

Préférant trouver un remède contre la précocité en conservant leur anonymat, les hommes se tournent vers des solutions d’appoint, ponctuelles, telles que les , les préservatifs retardants, ou attendent simplement que cela passe. N’y aurait-il pas d’autres solutions ?

Le coaching vidéo en ligne, une solution discrète contre l’éjaculation précoce

Et si le pouvait devenir votre meilleur allié contre l’éjaculation précoce ? L’éjaculation précoce n’est pas une maladie, mais un comportement. Toutefois, s’il n’est pas toujours nécessaire de recourir à des traitements médicaux contre la précocité, il est important de se tourner vers des professionnels de la question.

Avec notre contre l’éjaculation précoce, vous pourrez bénéficier des conseils du Dr Pascal de Sutter et du Dr Alexandra Hubin, tout en conservant l’anonymat. Nul besoin de sortir de chez vous, nul besoin d’échanger sur la question.

Ce système de coaching vidéo est une solution discrète, qui permet d’apporter une réponse à ce tabou qu’est l’éjaculation précoce. Vous apprendrez des techniques visant à mieux vous connaître, à maîtriser votre excitation et à retarder l’éjaculation.

Suggestion d’articles

L’éjaculateur précoce et la pornographie

C’est sûr, quand les relations amoureuses sont gâchées par une éjaculation précoce, la consommation masturbatoire de pornographie apparait dans un premier temps comme une ... [ Lire la suite ]

Priligy®, médicament pour éjaculateur précoce

Priligy® 30 mg est un médicament pour les éjaculateurs précoces. Est-ce la solution ? Que pouvez-vous en attendre ? Contre-indications et effets secondaires. ... [ Lire la suite ]

Solutionner l’éjaculation précoce grâce au coaching vidéo en ligne !

Vous rencontrez des problèmes d’éjaculation précoce ? Cela a des incidences sur votre relation de couple ? Vous avez le sentiment de perdre petit à petit confiance en vous et ... [ Lire la suite ]