L’éjaculateur précoce et la pornographie

C’est sûr, quand les relations amoureuses sont gâchées par une éjaculation précoce, la consommation masturbatoire de pornographie apparait dans un premier temps comme une alternative. En retour, cette solution risque de vous isoler affectivement, et de rendre les rapports sexuels encore plus difficile.

La consommation précoce de pornographie et l’éjaculation

La pornographie sur les jeunes

La consommation de pornographie par les très jeunes a fait couler beaucoup d’encre et à l’heure du net, on cherche encore comment l’interdire. Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français, représenté par le professeur Israël Nisand a alerté les pouvoirs publics sur les dangers de l’exposition à la pornographie pour les enfants et les adolescents. D’après un sondage réalisé par l’institut Opinionway pour le quotidien 20 Minutes, 62 % des jeunes adultes déclarent avoir vu des images porno avant 15 ans, et 11 % d’entre eux avant l’âge de 11 ans.

On imagine aisément la violence, puis la fascination suscitées par ces images sur de jeunes cerveaux. Le psychiatre Serge Hefez, responsable de l’unité de thérapie familiale à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, s’exprime à propos des jeunes présentant une fragilité qui sombrent dans l’addiction à la pornographie. Selon Serge Hefez : « La vision répétitive de ces images devient inhibitrice. Elle remplace la vie sexuelle. Les jeunes concernés reculent devant un apprentissage de la sexualité plus progressif et délicat… » .

L’apprentissage de la sexualité n’est jamais facile. Le rapport sexuel entre deux jeunes qui ne connaissent pas encore leur corps, et ne le maîtrisent pas, est toujours balbutiant, maladroit, plus ou moins réussi. A cela s’ajoute qu’il faut s’arrêter dans son élan pour enfiler un préservatif. Donc, si les premières relations sexuelles sont l’occasion de découvertes merveilleuses elles inquiètent beaucoup les jeunes qui ont en tête des représentations de pratiques pornographiques.

L’éjaculation précoce comme réponse aux stimuli

Les garçons en particulier qui ont visionné des films pornographiques, se situent d’emblée dans la performance, condamnés à imiter leur modèle. C’est le noeud du problème, le film pornographique a été inventé par les grand-parents des jeunes d’aujourd’hui pour pallier le manque de désir, d’imagination ou la misère sexuelle de ceux qui n’ont pas de partenaire. Le film pornographique n’était pas destiné à assurer l’éducation sexuelle, et encore moins une formation à la sexualité en couple. Les sexes d’homme sont hors norme, les pratiques et postures sont extravagantes, car le sexe fait son cinéma.

Les jeunes confrontés à ces images trop fortes ressentent une excitation qui les déborde. Envahi par la pulsion ils sont vite libérés par le réflexe éjaculatoire. Ils n’ont rien appris, rien compris à ce qui se jouait dans leur corps. D’une certaine manière, leur sexualité leur échappe et ils éjaculent précipitamment comme « à leur insu ». Ce fonctionnement est celui de l’éjaculateur précoce. La pornographie entraîne une réponse réflexe aux stimuli produit par la consommation d’images. Puis, chez certains, ce mécanisme s’installe.

Comment arrêter d’être éjaculateur précoce ?

La pornographie peut-elle aider les hommes précoces à contrôler leur éjaculation ? A mieux combler leur partenaire ? Hélas, non seulement la pornopgraphie n’est pas une thérapie, mais elle aggrave le problème.

En effet, la pornographie peut entraîner de mauvaises habitudes de masturbation, telles que la masturbation trop rapide :

« Quand vous avez pris l’habitude de vous masturber rapidement pour éjaculer vite, vous entrainez votre corps à éjaculer vite ! » (Dr P. De SUTTER)

L’acteur porno est-il un héros pour les précoces ?

L’acteur porno a l’érection superbe et durable. Il pénètre aussi longtemps que le scénario l’exige et éjacule sur commande à l’endroit indiqué (sur les fesses, le ventre, le visage, les lèvres…) parce qu’il faut que le spectateur voie « que c’est du vrai ! ». Si l’acteur éjaculait à l’intérieur des corps, le doute subsisterait. Alors l’acteur porno est-il un héros pour les précoces ? Personne ne maîtrise aussi bien son érection que l’acteur porno. Un bon soldat qui fait feu quand on lui en donne l’ordre tandis que l’homme précoce tire sans même s’en rendre compte. L’acteur porno est donc un modèle inatteignable pour l’éjaculateur précoce. Si l’homme précoce se compare à l’acteur porno, il est battu à plate couture et humilié d’emblée. Ce problème d’image de soi négative que renvoie l’acteur porno n’est pas le seul qui se pose à l’homme précoce devant un film pornographique.

La solution pour les hommes précoces ne passe pas par la pornographie

Le 112 ème congrès américain d’urologie a mis en évidence les résultats d’une enquête pour signaler un nouveau syndrome de troubles de la fonction érectile liés à une consommation excessive de pornographie chez des sujets de 30 à 40 ans. 3,4 % des hommes interrogés ont déclaré préférer se masturber devant un porno. Comment est-ce possible ? Notre cerveau aime le plaisir. Le circuit de la récompense (ou du plaisir) est un mécanisme complexe qui, au travers d’une production de neuromédiateurs et d’hormones, nous procure bien-être et plaisir. Des rapports entre les taux de dopamine, de sérotonine, d’adrénaline sous-tendent nos comportements et nos tendance aux addictions. Comme la nourriture, l’alcool, le jeu, la pornographie procure un plaisir intense et immédiat qui favorise le développement d’une addiction. Ce plaisir considéré par le cerveau comme une récompense qui ne demande aucun effort pour certains hommes finit par être préféré à un rapport sexuel qui suppose des manœuvres de séduction et des efforts pour satisfaire la partenaire. D’autres qui se sont habitués à des images hard, à des pratiques extrêmes trouvent bien fades et inintéressantes les relations sexuelles avec une partenaire sous la couette. Tellement inintéressantes que, pour le dire trivialement, ça ne les fait plus bander.

Ainsi, le consommateur excessif de porno peut commencer par être un jeune éjaculateur précoce pour devenir un trentenaire impuissant. La prudence s’impose si vous avez tendance à renoncer à une relation sexuelle pour vous masturber devant du porno.

Vous l’aurez compris, l’éjaculateur précoce qui consomme de la pornographie doit s’efforcer de se sevrer car l’homme souffrant d’éjaculation précoce n’a pas besoin de stimulants. Au contraire, son excitation demande à être apaisée, cadrée, réfrénée et canalisée. Par ailleurs, c’est dans la relation à l’autre que l’éjaculateur précoce doit gagner en maîtrise.

Alors que faire contre l’éjaculation précoce ?

Remplacez la consommation de pornographie en visionnant et utilisez la masturbation comme un entraînement pour retarder l’éjaculation.

Source de l’étude américaine :
https://www.prnewswire.com/news-releases/results-vary-by-gender-on-whether-pornography-use-leads-to-sexual-dysfunction-300456647.html

Suggestion d’articles

Quand éjaculer vite devient un problème de couple.

Le sexe et l’alimentation sont les deux besoins fondamentaux de l’homme. Ainsi, il n’est pas surprenant que le sexe occupe quotidiennement nos pensées, surtout quand il ... [ Lire la suite ]

Priligy®, médicament pour éjaculateur précoce

Priligy® 30 mg est un médicament pour les éjaculateurs précoces. Est-ce la solution ? Que pouvez-vous en attendre ? Contre-indications et effets secondaires. ... [ Lire la suite ]

Éjaculateur précoce,  ce qu’en pensent les femmes ...

L’homme précoce a presque toujours des problèmes de couple ou des difficultés à garder ses partenaires. Alors l’homme souffrant d’éjaculation précoce doit se ... [ Lire la suite ]